Un trésor caché au lycée

131012_J1J_bibliotheque_du_college.jpg
Le Père Karrer, mémoire vivante de la bibliothèque du lycée épiscopal de Zillisheim Photo J1J Marie Stoltz

Ancien séminaire du XIXe siècle, le lycée épiscopal de Zillisheim renferme une bibliothèque patrimoniale inconnue du grand public. Depuis des décennies, des prêtres vivent au sein de l’établissement. L’un d’eux, le Père Karrer, nous a présenté ce patrimoine exceptionnel.

« Cette bibliothèque est réservée aux prêtres, aux professeurs et aux élèves qui en font la demande, souligne le Père Karrer. Elle a souvent été comparée à celle du film Le nom de la rose ».

Nous avons été stupéfaites par la particularité de ces grandes étagères en bois ancien, rongées par le temps. Cependant les livres sont très bien conservés de l’humidité régnant au lycée.

Cette bibliothèque renferme une multitude d’oeuvres variées, comme la collection  complète Les Muses (L’encyclopédie des Arts en 15 volumes), de nombreux ouvrages religieux qui servaient aux sermons ou des oeuvres de Voltaire et Rousseau. Les oeuvres les plus anciennes, rédigés en latin, datent de 1417. Les incunables, fragiles et précieux, ont été envoyés au grand séminaire de Strasbourg. Au détour d’un rayonnage, nous sommes tombées sur des alsatiques qui ont plongé le Père Karrer dans de bons souvenirs. « Une de mes anciennes élèves, Anne Diberatino, a fait sa thèse sur cette impressionnante bibliothèque et son professeur a été étonné de ses ressources »

Le lycée a subi un grand incendie en 1992, mais la bibliothèque, épargnée, n’a heureusement perdu aucun de ses précieux ouvrages. «Mais un des ouvriers chargé des travaux de reconstruction a tenté de subtiliser une collection de livres du XVIe siècle » relate le Père Karrer.

La riche collection de la bibliothèque a été complétée grâce à des livres anciens donnés par les familles d’anciens élèves, qui ornent aujourd’hui les étagères de ce vrai trésor caché.

J1J 12 octobre 2013 Marie Stoltz et Clara Seitz